Alt Hôtels par Le Germain

Blogue
Alt

Un blogue teinté de charme qui conjugue au pluriel un art de vivre bien singulier.

Les humains de St. John’s
RetourRetour

Partager

Restaurant / stjohns / 12 juil. 2018

Les humains de St. John’s

Un an a passé depuis mon tout premier séjour à St. John’s. Un an, quatre séjours et un cœur et une tête encore pleins de souvenirs inoubliables et de paysages à couper le souffle. Un an, quatre séjours et des dizaines de coups de cœur pour des gens tellement gentils qu’ils en sont déstabilisants. J’écrivais, lors de mon dernier billet sur St. John’s, que ses maisons colorées ensoleillaient cette île souvent grise – et c’est encore vrai. Par contre, le vrai soleil de Terre-Neuve, il vient de ses gens.

Laissez-moi vous en présenter quelques-uns.

Carol-Anne Hayes

Carol-Anne et son mari Barry sont à la barre de Iceberg Quest Boat Tours, qui offre des croisières pour observer baleines et icebergs à partir de St. John’s et de Twillingate. Rencontrer Carol-Anne, c’est comme rencontrer une extraordinaire licorne de la mer (j’ai cherché, mais je n’ai pas trouvé d’autres comparatifs). Elle accueille chaque personne qu’elle rencontre et qui monte à bord de son bateau à bras ouverts.

Je ne saurais assez vous conseiller de réserver un tour de bateau Iceberg Quest lors de votre prochain séjour. Il y a eu un moment, à bord, au large des côtes, où cette chanson a joué sur le bateau et où le temps s’est littéralement arrêté.

Nick Walters

Quand l’imposant Nick Walters, le chef du resto Merchant Tavern, ouvre ses grands bras pour nous faire la bise et nous souhaiter la bienvenue dans sa cuisine, c’est comme si tout de suite on se sentait à notre place, à la maison, dans son restaurant. C’est un chef de grand talent et un hôte extraordinaire. Lors de votre prochaine visite à St. John’s, assurez-vous de réserver une place comptoir cuisine du Merchant Tavern pour une expérience sympathique et près de l’action (sans compter le fait que la cuisine est immense et, si vous êtes gourmet autant que moi, vous la trouverez magnifique).

Les tricoteuses de Nonia

La boutique Nonia, à St. John’s, vend des tricots de toutes les couleurs, de tous les modèles, pour toutes les tailles et, ce, depuis 1920. NONIA est un diminutif de Newfoundland Outport Nursing and Industrial Association. Cet organisme a été créé il y a presqu’un siècle pour aider les communautés portuaires à accéder à des soins de santé. L’argent amassé par la vente des tricots des servait alors à payer le salaire de quelques infirmières. Aujourd’hui, Nonia est toujours un organisme sans but lucratif qui emploie plus de 175 tricoteuses qui proviennent des quatre coins de la province (et qui tricotent les tuques les plus confortables du monde).

Jeremy Bonia

Jeremy Bonia, à St. John’s, c’est ni plus ni moins le roi du vin. Copropriétaire, avec Jeremy Charles, des restaurants Raymonds et Merchant Tavern, il veille aux cartes des vins et gère le service pour les deux emplacements. Aussi humble et incroyablement gentil que son partenaire, il est un hôte d’une générosité authentique qui fait du bien.

Grâce à lui, j’ai vécu ce printemps une magnifique expérience avec ma famille, alors que nous avons partagé une excellente bouteille de rosé sur Signal Hill, les yeux rivés sur l’immensité de la mer.

Mon chauffeur de taxi

Lors de mon dernier séjour, j’ai pris un taxi pour me rendre à l’aéroport et le chauffeur qui est venu de me chercher avait sa province tatouée sur le cœur et était tellement gentil, tellement positif, tellement joyeux. Il m’a raconté que, comme plusieurs de ses compatriotes, il avait été élevé dans le respect de l’autre et l’entraide et que, donc, il ne comprenait pas pourquoi certaines personnes ne choisissaient pas tout simplement d’être aimables. « Ces gens-là, dit-il, je les oublie dès qu’ils sortent de mon taxi. » Ce monsieur dont je ne connais pas le nom, mais qui représente bien St. John’s pour moi, aura été une parfaite finale à un parfait séjour.

Partager

RetourRetour